Pages pratiques

Chronique anecdotique
Comment dater votre
ULTRA FEX et ses dérivés

Comment dater votre
ELITE et ses dérivés

Comment fonctionne le
RUBI-FEX AUTOMATIC

Quelle est la concurrence
sur le marché français

Quelques copies étrangères
Fritz KAFTANSKI, le créateur
Le rembobinage comment réutiliser votre ancien
appareil photo

La bakélite dans le monde industriel de la photographie

Les autres pages

Histoire de l'entreprise
et des hommes

La production
KAFTA FEX INDO

La publicité
Fond documentaire
Contact
Retour à l'accueil

Dater votre ULTRA-FEX selon l'évolution du modèle

Modèle 1947 :
- Absence d'axe de bobine débitrice.
- Face avant vissée par vis fendues.
- Sérigraphie arrondie du nom ULTRA-FEX.
- Objectif FEXAR OPTIC SPEC de Tourret-Narat.
- Obturateur non synchronisé une vitesse et pose.
- Diaphragme à deux ouvertures, normal et intense.
- Petit viseur sans cadre.
- Tube coulissant chromé.
- Fenêtre rouge de compteur de vues.

Évolution du modèle la même année par le rajout d'un crochet en métal pivotant de blocage du déclencheur.


Modèle 1948 :

Ce modèle reprend les caractéristiques du modèle précédent avec comme différence notable :
- Présence d'un axe de bobine débitrice.


Modèle 1949 :
Ce modèle reprend les caractéristiques du modèle précédent avec comme différence notable :
- Face avant vissée par vis sans fentes.


Modèles 1950 :
Cette année là, les boîtier seront un subtile mélange de pièces des anciens modèles de 1949 et des modèles finalisés de 1951, et ce, selon la disponibilité des anciens stocks. De ce fait, on pourra rencontrer des anciens boîtiers avec le nouveau bloc obturateur deux vitesses et pose ainsi que des sérigraphies ULTRA-FEX associées au nouveau boîtier où y est réservé un espace pour le nom France ou Himalaya.
Un cache métallique pivotant occulte le compteur de vues au dos du boîtier.
Une couronne bleutée sombre apparaît derrière l'objectif.


Modèle 1951 :
Ce modèle finalisé reprend les caractéristiques du modèle de 1949 avec
comme différences notables :
- Sérigraphie arrondie du nom ULTRA.
- Couronne bleutée derrière l'objectif.
- Obturateur non synchronisé deux vitesses et pose.
- Petit viseur à cadre chromé.
- Crochet de blocage du déclencheur en plastique.
- Volet métallique au dos du boîtier.
- Espace réservé pour le nom: France ou Himalaya.


Modèle 1952 :

Ce modèle reprend les caractéristiques du modèle précédent avec comme différences notables :
- Deux prises pour flash d'écartement de 14 mm.
- Les glissières de fermeture du boîtier deviennent crantées.
- Volet plastique pivotant occultant le compteur de vues .


Modèle 1956 :
Ce modèle reprend les caractéristiques du modèle précédent avec comme différences notables :
- Sabot porte flash moulé situé à droite du viseur.
- Obturateur synchronisé deux vitesses et pose.
- Déclenchement du flash par une prise coaxiale.

A partir de 1956, la société FEX propose des boîtier dits "dérivés".
Toutefois, le paradoxe, c'est que FEX propose également des ULTRA non classés comme tels.
Ces appareils "bas de gamme" se distinguent par le fait qu'ils sont équipé de l'obturateur non synchronisé deux vitesses et pose de 1952, et sont déclinés en deux versions :

- Crochet pivotant de blocage du déclencheur en plastique.
ou
- Butée fixe de blocage du déclencheur moulé sur le boîtier.


Modèle 1959 :
Ce modèle reprend les caractéristiques du modèle précédent
avec comme différences notables :
- Le haut du boîtier devient lisse et y est intégré :
- Déclencheur sur le boîtier.
- Grand viseur.
- Sabot porte flash sur le côté gauche.
- Pièces métalliques rondes de part et d'autre du bloc optique.


Modèle 1960 :
Ce modèle reprend les caractéristiques du modèle précédent avec comme différences notables :
- Sérigraphie droite du nom ULTRA.
- Obturateur synchronisé trois vitesses sans pose.
- Tube coulissant chromé ou plastique noir.



Les dérivés.


Pour dater un boîtier dérivé de l'ULTRA, tel que le 6X9, l'UNI-FEX, le SPORT-FEX, le TOURING, le TOURIST, le LUMINOR et le SPRING, la chose est plus difficile. Étant donné que ces appareils sont élaborés à partir d'un corps associé à un groupe obturateur différent, il faut se référer aux modèles qui ont été utilisés comme base.
Par exemple, le SPORT-FEX est élaboré sur la base du boîtier à butée fixe du modèle ULTRA "bas de gamme" de 1956 avec un obturateur synchronisé équipé de deux prises synchro flash du modèle de 1952, ce qui laisse supposer qu'il peut être disponible dès1956.

Par contre, tous les dérivés se caractérisent par le fait d'avoir en commun :

- Petit axe de bobine débitrice.
- Tube coulissant noir en métal ou plastique.
- Platine porte objectif spécifique beaucoup plus arrondie.
- Pas de couronne bleutée derrière l'objectif.

Comme toutes règles française, il n'existe pas de généralités sans exceptions.
Aussi, il faut citer les versions luxueuses, qui pour en donner l'illusion, ont leurs tubes coulissant ainsi que le cadre du petit viseur chromé. Leurs platines porte objectif appartiennent au modèle de 1949, Ils portent le nom de TOURIST, TOURING et LUMINOR. Ce dernier, construit pour Manufrance, possède en plus un grand axe de bobine débitrice.










































Les différentes variantes de fenêtres de compteur de vues au fil du temps.


Sous l'appellation ULTRAFEX, les boîtiers seront dépourvus de cache. Lors
de la modernisation du boîtier en 1950, un cache métallique pivotant voit
le jour. Celui-ci coulisse sur une empreinte en forme de goutte.
Deux ans plus tard, le volet métallique est remplacé par une solution
moins onéreuse : le plastique.
Enfin, à partir de 1956, on découvre les ULTRA de 1er prix sans cache
où seule reste visible l'empreinte en forme de goutte. Ce degré de finition
sera repris pour d'autres boîtiers référencés comme "dérivé" tels
que les SPORT-FEX, UNI-FEX, etc...

Haut de page

© kaftafex.free.fr