Pages pratiques

Fritz KAFTANSKI, le créateur
Chronique anecdotique
Comment dater votre
ULTRA FEX et ses dérivés

Comment dater votre
ELITE et ses dérivés

Comment fonctionne le
RUBI-FEX AUTOMATIC

Quelle est la concurrence
sur le marché français

Le rembobinage comment réutiliser votre ancien
appareil photo

La bakélite dans le monde industriel de la photographie
Lumière sur les ampoules de flash PF1 AG1 Flashcube

Les autres pages

Histoire de l'entreprise
et des hommes

La production
KAFTA FEX INDO

La publicité
Fond documentaire
Contact
Retour à l'accueil

KAFTANSKI, le créateur...


Portrait Fritz KAFTANSKI

Fritz KAFTANSKI, né le 18 novembre 1899 à Essen dans la Rhur en Allemagne.

Fritz, puis Friedrich et enfin Frédéric Kaftanski, inventeur de génie, créa des appareils qui ont marqués l'histoire de la photographie.

Ce fut un pionnier en son temps sur beaucoup d'aspects, transformant des concepts techniques en produits commercialisables, concrétisant des idées techniques innovantes, trouvant des investisseurs pour soutenir ses projets et tout ceci en traversant une guerre.

Sur cette page, vous découvrirez ses entreprises, ses alliances ou tentatives d'alliances. Vous découvrirez également des appareils photo proposés sous différentes marques produits dans différents pays et qui sont bel et bien ses oeuvres souvent protégés par des brevets déposés par lui-mêmes, son associé Karl Gumpel ou leurs avocats.


Fotofex-Kameras, Berlin, novembre 1927
Fritz KAFTANSKI.


Fritz KAFTANSKI commence son aventure à Berlin en 1927 en créant FOTOFEX- KAMERA et ce, avec l'assistance financière de son père. Dans un premier temps il ne sera que distributeur d'accessoires et appareils photos sans marque. De son atelier, il fera l'assemblage de box, folding à plaque et pellicule. Il déposa des brevets pour des subminiature puis s'orienta vers des appareils de vulgarisation également brevetés. Cette entreprise sera dissoute en 1937.
Box Rekord
REKORD
Boîtier en bois de format 6,5x9 cm.


Fotofex-Kameras, Foto-Fix
FOTO-FIX
Boîtier carton et aluminium de format 6x6 cm à plaques.


Fotofex-Kameras, Werbe Kamera
Werbe Kamera
Boitier métallique de format 4,5x6 cm à plaques.



 
VISOR-FEX


C'est un folding mixte plaque/pellicule. Le corps de l'appareil photo contenant la pellicule peut être séparé après la mise en place d'un volet obturateur. Un dépoli glissé en arrière de l'obturateur focal permet la mise au point comme un appareil à plaques standard. Si l'utilisateur le souhaite, il peut remplacer le dépoli par un chassis contenant une plaque standard ou refermer le boîtier, retirer le volet et fixer l'image sur la pellicule.

Apparu en 1931, ce boîtier, dont le concepte n'est pas innovant, est le seul à proposer cette combinaison plaque et pellicule sur le marché en cette période.



MINI-FEX G.m.b.H. , Berlin, juillet 1934
Fritz KAFTANSKI et Karl GUMPEL à parts égales.

Mini Fex GmbH, Mini-fex pub Mini-fex

MINI-FEX

En 1932, le nom de Fritz Kaftanski sera lié pour toujours à un appareil photo de concept complétement nouveau, le Mini-Fex.
Cet appareil photo miniature possède un obturateur et un objectif de dimensions normales pour cette époque, mais se sont les dimensions du corps de cet appareil qui sont exceptionnelles. En effet celui-ci, de format 3X4, est plus petit en hauteur et à peine plus grand en largeur que l'obturateur. Différents objectifs, toujours montés sur un obturateur Compur, ont été disponibles. Ceux-ci, fournis par ASTRO, installé également à Berlin, sont d'une excellente qualité afin d'obtenir une finesse des négatifs permettant une qualité d'agrandissement jusqu'à 13x18 cm.
Le MINI-FEX sera produit et vendu dans un premier temps par FOTOFEX-KAMERAS comme le démontre la pub ci-dessus, puis par MINI-FEX GmbH, constructeur exclusif. En France, il sera distribué par les Ets Tiranty.



SIDA G.m.b.H. , Berlin, septembre 1934
Karl GUMPEL et Paul KNOCHE à parts égales.
Les parts
de ce dernier sont rachetées le jour même par Fritz KAFTANSKI.

SIDA
SIDA

SIDA GmbH, société fondée en 1934 par Karl Gumpel, avec comme associé Paul Knoche à Berlin en Allemagne.
Fritz Kaftansky rachète les parts de Paul Knoche le jour même de l'inscription de la compagnie.
Du coup, le nom de Fritz n'est pas enregistré sur le régime du commerce ni publié dans le journal légal.
Ces deux inventeurs déposèrent trois brevets le 1er décembre 1934 pour la fabrication du SIDA moulée en 3 parties.
L'appareil sortit en 1935/36. Il prenait 10 vues carrées de 24 mm de côté. Il fut le départ de plusieurs variantes.

Le premier modèle est en métal moulé à viseur amovible et son obturateur est situé en face avant du corps
du boîtier. Un viseur optique fixe fit son apparition et enfin l'évolution du dernier modèle necessite le
retournement de l'obturateur juste derrière l'objectif. Du coup, le déclencheur se trouve en face avant.
Les modèles en bakélite ont été introduits également en 1935.


 
 
Turf 1er modèle
Turf 2ème modèle
Turf 3ème modèle
 

En 1938, apparait le TURF. C'est un boîtier pliant en bakélite au format 4,5x6 cm puis en 6x9 en 1940.
Concernant cet appareil, il semblerait que Kaftanski n'en soit que le dessinateur car il possède la même
fermeture brevetée et utilise les bobines elles aussi brevetées. Brevets déposés par Carl GUMPEL.


 
SIDA 4,5x6 métal
SIDA 4,5x6 bakélite


SIDA s.r.o. , Prague, 1934
Fritz KAFTANSKI et Karl GUMPEL à parts égales.

 

Ces boîtiers, made in Tchéckoslovaquie, sont moulés par la société Továrna na káble dans l'usine GUMMON à Bratislava.
En 1911, le groupe Továrna na káble (fabrique de câble), société autrichienne, construisit plusieurs sucursalles toutes spécialisées dans la production de matériaux isolants en Autriches, Hongrie, Pologne ainsi que l'usine Gummon à Bratislava en Tchéckoslovaquie. Son importance augmenta en 1915 lorsqu'elle obtint trois licences de bakélite : Gummon, Gummoïd et Futurit.


FEX-CAMERA Praha, Prague, 1937
.


SIDAX
SUPERIOR
FEX 1ère version
FEX 2ème version

Ces boîtiers, made in Tchéckoslovaquie, sont également moulés par l'usine de GUMON à Bratislava.
Depuis 1920, cette entreprise maîtrise la fabrication de matériaux en bakélite. Kaftanski tente de s'y associer, en vain.
De cette manufacture sortiront en 1935 les SIDAX et le SIDA EXTRA en bakélite et le SIDA Standard en métal coulé, puis en 1938 le FEX et le SUPERIOR, tous, pour le compte de Fritz KAFTANSKI.




KAMERA-ZAVODY, Prague, mai 1939
Martine VOITL.

 
 
AMA
EXCELLA
SUPER-EXCELLA
 


Pour continuer la production d'appareils photos après l'invasion de la Tchécoslovaquie par l'armée allemande, il fallait un représentant de la compagnie, fidèle au gouvernement.
C'est pourquoi, en mai 1939, la société Sida-Fex-Kameras fut vendue à une société de Prague, propriété de Marie VOITL qui la renomme Camera-Závody. Siège social : 10 námestí Lobkovické, Prague 12.
Peu de temps après cet achat, un nouveau logo apparaît. C'est un blason, dans lequel se trouve un V majuscule ailé, surmonté d'un appareil photo stylisé.
La plupart de la production est simple et bon marché. La société fabrique des accessoires, des visionneuses et projecteurs de diapositives en plastique ou bakélite. Une partie de la production sera exportée. Les corps en bakélite des appareils photo produits par Camera-Závody provenaient de manufactures diverses, comme en témoignent les différentes marques et numéros des moules visibles à l'intérieur des boitiers, voir l'absence totale de référence...
Le Ama, l'Excella et le Super-Excella sont appareils photo produits par Camera-Závody. Ils gardent indéniablement la forte identité de Fritz Kaftanski qui, je le rappelle a vécu et travaillé à Prague entre 1937 et 1939. Le FIT, quant à lui, ressemble énormément au Photax Blindé. Et pour cause ! il est établi que Fritz Kaftanski à, dans le cadre de ses déplacements et de ses activités dans le secteur de l'industrie photographique, créé des liens avec la MIOM pendant cette période trouble.

En 1945, la société a été confisquée par les autorités tchécoslovaques après avoir découvert que le mari de Marie VOITL, qui était lié à la société, était un Nazi. Un administrateur d'État a été nommé, un homme nommé Dufek. Le nom de la société devient Dufa et le logo V ailé a été supprimé de la production.

Lors de cette période de transition, un nouveau logo apparaît sur le modèle Excella, le mot "Camera" à l'intérieur d'un folding stylisé placé que d'un côté du boitier et "Made in Czechoslovakia" de l'autre côté.

Enfin, DUFA fut absorbé par DRUOPTA Praha en 1950.



TOVÁRNA NA KÁBLE, GUMON, Bratislava, 1939


Tovarna Na Kable, Futurit
FUTURIT

Ce boîtier, destiné à l'exportation, est construit en bakélite moulé par l'usine Gumon de Bratislava qui a obtenu une licence pour la production d'une résine phénol-formaldéhyde dont la formule se nomme Futurit.
Depuis 1911, cette entreprise maîtrise la fabrication de matériaux en bakélite, tels que pièces d'isolants électriques, lampes, briquets, verres, plateaux, articles promotionnels, étuis à cigarettes, cendriers, balances, poignées de porte, boîtes à cigarettes, marteaux, poignées, volants, pièces pour phonographes ou radio et surtout des badges. Plus de 80% de la production portera le nom Futurit en face avant ou au dos de l'objet.
De cette manufacture sortira en 1939 le seul appareil photo produit officiellement par cette société le FUTURIT, nom éponyme avec l'inscription "Importé de Slovaquie" qui laisse penser qu'il était prévu pour le marché français. Il fut produit jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. La ressemblance par rapport au FEX et au SUPERIOR, est telle qu'il est indéniable qu'une fois de plus Kaftanski a mis son grain de sel dans l e design de ce boitier(pour rappel, la société Gumon était également associée à Sida-Fex-Kameras ayant produit les les éléments bakélite des Sida et Sida Extra).



Période de 1936 à 1945

Cette période est assez floue faute de documents. Par contre, beaucoup d'appareils photo seront produits en
Tchéckoslovaquie, en Slovaquie, en Pologne et en Allemagne avec des bribes de brevets de Fritz KAFTANSKI et/ou Karl GUMPEL.
Le NOVA et le TEX en sont un bel exemple. En effet, le système de fermeture à pression et le
système de cassettes de film sont bel et bien le fruit de leurs brevets.


 
NOVA, Allemagne, vers 1938
Werner D. KUEHN Berlin (Lomara-Werk)
 
TEX, Allemagne, vers 1945
ADLOFF Erwin APPARATEBAU GmbH
Format 3x4 cm pour film non perforé de 35 mm sur cassettes métallique HERMES NOVA
 
Format 3x4 cm pour film non perforé de 35 mm sur cassettes en bakélite
Objectif Spécial Anastigmat f4,5
 
Objectif Anastigmat Helur f4,5
Obturateur B, 1/25-1/100 sec
 
Obturateur SINGLO d'Alfred Gauthier GmbH Calmbach B, 1/25-1/50-1/100 sec.
Platine porte- objectif télescopique à deux tiroirs.
 
Platine porte- objectif télescopique à un tiroir

Le désign du nom de ces deux appareils est indentique au désign du SIDA.
En effet, graphiquement la permière lettre du nom est toujours liée à la dernière lettre.
Le second boîtier, baptisé TEX, semble être un clin d'œil aux boîtiers FEX.




Les Établissements KAFTA, Paris, mai 1945
Fritz KAFTANSKI et Lucien BOUCHETAL De La ROCHE.


Kafta, Fex
FEX
1er FEX vendu officiellement par les Ets KAFTA.
Les gros rivets sont la caractéristique de la fabrication des FEX français. Par contre, sur ce modèle, il n'y a aucune référence de N° de moule à l'intérieur du boitier.


Kafta, Sidax Pub Sidax Kafta

SIDAX

Sortie en décembre 1947, le SIDAX MICRO-OPTIC. Ce modèle est un SIDA amélioré utilisant les films
LUMIERE N°1 existant. Il est vendu avec un bracelet ce qui va lui donner son nom de "PHOTO BRACELET".



Electro-camera-projecteur Kafta


ELECTRO CAMERA - PROJECTEUR

Une nouvelle invention de Frédérique KAFTANSKI, présentée en 1947, l'Electro Caméra - Projecteur.
Comme son nom le laisse supposer, c'est le mariage d'une caméra et d'un projecteur.

Pour ce faire, la caméra possède une double alimentation. Lors de la prise de vues, une pile de 4,5 Volts est utilisée.
Par contre, pour l'utiliser en tant que projecteur, la caméra doit être enfichée sur son support branché sur du 110 Volts.
Ainsi placée, le projecteur alimente, via un transformateur 110/4,5 Volts, le moteur de la caméra de sorte que le
mécanisme de celle-ci soit utilisé pour le transport du film. Parallèlement, pour la projection,
une ampoule de 100 Watts fournie la source de lumière canalisée par un tube chromé.

Deux objectifs vissant de BOYER PARIS sont nécessaires. Un SAPHIR f 1,9/12,5 mm pour la prise de vue, un JADE f 1,4/25 mm pour la projection.



KAFTAX "Kaftar Optic - MS 980"
KAFTAX sans inscription

En 1950, Frédérique Kaftansi crée le KAFTAX. Appareil simple en bakélite au format 6x9 sur pellicule avec un objectif fixe focus.Il dispose d'une vitesse "instantanée" et d'une pose. Il est possible de choisir entre deux diaphragmes et un filtre jaune (le filtre jaune permettant d'utiliser des émulsions orthochromatique, sensibles aux lumières bleues et vertes). Inscription "Kaftar Optic - MS 980" autour de la lentille frontale pour le 1er modèle et rien sur le suivant.
Un brevet a été déposé pour le boitier, un autre pour l'obturateur, tous deux par Frédérique Kaftanski.



Fotofex-Kameras, Foto-Fix
KAFTAX Automatic ou KAFTAX II

Le Kaftax 2ème génération lancé en 1952, est un boitier fixe focus équipé d'un tube extractible assisté par un ressort d'où l'appelation "Automatic". Un crochet en facade permet la mise en batterie de la platine objectif/obturateur. La façade et le tube sont en aluminium.


Kafta, Kaftax MP
KAFTAX MP

Ce boitier, également lancé en 1952 reprends les caractéristiques du Kaftax Automatic notamment le tube escamotable manuellement. La nouveauté est la mise au point réglable d'où l'appelation MP (distance choisie sur l'optique).


BANCO PERFECT
BANCO PERFECT
Ce boitier lancé en 1953 est une totale évolution du modèle : obturateur synchronisé, mise au point réglable, plan film incurvé, tube escamotable bloqué par un bouton latéral et verrouillage automatique du déclencheur.


Kafta, Banco Spécial
BANCO SPECIAL

Ce modèle lancé en 1953, bien que possèdant la platine porte objectif du Banco PERFECT est une évolution "régréssive". En effet, la mise en batterie du tube redevient manuelle et son obturateur n'est plus synchronisé.


Kafta, BANCO LUXE ou BANCO 4,5
BANCO LUXE ou BANCO 4,5

Ce boitier, lancé en 1953, est le haut de gamme de la série des appareils photo Kafta. Il est équipé d'un vrai objectif Transpar 4,5/80 mm monté sur un obturateur synchronisé ATOS, avec toujours mise au point réglable, plan film incurvé, tube escamotable bloqué par un bouton latéral.


Si vous désirez en savoir plus sur les




Société Nouvelle d'Optique et de Photographie,
SNOP, Paris, juin 1955
Frédéric KAFTANSKI avec 50% des parts.

Société d'Etudes et de Construction Mécanique,
SECAM, Paris, 1924 (achat de SNOP, janvier 1956)
Frédéric KAFTANSKI est actionnaire.


MINIPHOT, Paris, novembre 1958
Frédéric KAFTANSKI avec 66% des parts.

Secam, Stylophot Standard 6,3 Secam, Stylophot Luxe Pub Stylophot Secam

STYLOPHOT

Le STYLOPHOT est en fait une marque déposée, issue d'un brevet de Frédérique Kaftanski. Cet appareil miniature est en forme de fuseau avec une pince pour le mettre dans une poche comme un stylo à encre. Le format est 10x10 mm à partir d'un film 16 mm monté dans des cartouches spéciales permettant 18 poses. Un écran rouge, visible dans le viseur optique, indique que l'appareil à été déclenché. Cet écran est repoussé vers le bas. Ce geste réarme l'obturateur, escamote l'écran rouge et entraîne à la fois le film et le compteur de vues.

Cet appareil photo a été fabiqué par la Société Nouvelle d'Optique Photographique ( S.N.O.P.) en 1955, puis par la Société d'Etude de Construction Mécanique (S.E.C.A.M.) à partir de 1956 et enfin par MINIPHOT à partir de 1958 sous couvert, à chaque fois, des Etablissements KAFTA.


Haut de page

© kaftafex.free.fr